L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
lundi, 27 novembre 2017 22:40

La diplomatie des lettres au XVIIIe siècle : France-Italie

La diplomatie des Lettres au XVIIIe siècle : France-Italie / La diplomazia delle lettere nel XVIII secolo : Francia-Italia

2e colloque bilatéral de la Société Française d’Etude du Dix-huitième Siècle (SFEDS) et de la Società Italiana di Studi sul Secolo XVIII (SISSD)

Paris, 7-8-9 décembre 2017

Au Siècle des Lumières, les diplomates eurent une fonction décisive de médiateurs culturels de très haut niveau dans plusieurs domaines culturels, tels que la circulation des livres, les études sur l’antiquité, la production artistique, l’activité de traduction, l’édition. Le colloque, parrainé par les Sociétés française et italienne d’étude du Dix-huitième Siècle, essaiera d’inscrire les profils de quelques protagonistes de ce système d’échanges dans une cartographie européenne et d’étudier le fonctionnement de ces réseaux qui, à travers la circulation des ouvrages littéraires et des œuvres d’art, favorisèrent la diffusion de thématiques politiques, de nouveaux paradigmes philosophiques et de modèles scientifiques au cœur d’un débat supranational, crucial pour la délimitation même de l’espace européen, de ses frontières idéales, de son identité hétéroclite. Le rapport privilégié existant entre l’Italie et la France fait de l’étude de ces activités liées à la diplomatie un observatoire de choix.

Comité d’organisation : Christian Del Vento et Jean-Paul Sermain (université Sorbonne Nouvelle), Pierre Musitelli (Ecole Normale Supérieure de Paris), Beatrice Alfonzetti et Silvia Tatti (université de Rome « La Sapienza »), Duccio Tongiorgi (université de Modène et Reggio Emilia).

Avec le soutien de la Commission de la Recherche et de la Directions des Affaires Internationales de l’université Sorbonne Nouvelle, des équipes Les Cultures de l’Europe Méditerranéenne Occidentale (LECEMO – EA 3979) et Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (FIRL – EA 174) de l’université Sorbonne Nouvelle, du LabEx TransferS de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, du Laboratoire d’études romanes (LER – EA 4385) de l’université Paris 8, du Dipartimento di Studi greco-latini, italiani, scenico musicali de l’université Rome « La Sapienza », de l’université de Modène et Reggio Emilia.

Lu 52 fois Dernière modification le mercredi, 29 novembre 2017 14:04