L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
mercredi, 04 juillet 2018 10:34

Lettre ouverte à M. BLANQUER, Ministre de l’Education Nationale Spécial

Lettre ouverte à M. BLANQUER, Ministre de l’Education Nationale

 

Monsieur le Ministre,

         Après les résultats de l’agrégation externe d’italien, ont été publiés ceux du Capes externe d’italien. La Société des Italianistes de l’Enseignement Supérieur (SIES) se doit de vous exprimer tout à la fois son émoi et son désarroi devant la situation extrêmement injuste qui frappe notre discipline, notamment en raison du nombre dérisoire de postes mis aux concours, historiquement bas, à savoir 8 pour l’agrégation externe et 19 pour le Capes externe. Ces chiffres ne couvrent pas les départs à la retraite des collègues titulaires et vont augmenter le nombre déjà considérable de contractuels. Il s’agira peut-être d’une mesure générale puisque le Groupement des Associations de Langues Etrangères (GALET) avait déjà relevé et regretté la baisse globale des postes. Mais comment alors justifier qu’il y avait 275 postes au Capes externe d’allemand et 65 à l’agrégation externe d’allemand (contre 58 à l’agrégation externe d’espagnol), nombre absolument étourdissant eu égard aux besoins des établissements ? Comment admettre que, selon nos sources, le Ministère a refusé de nous octroyer un 9eposte à l’agrégation externe pour un candidat par ailleurs déjà certifié et par deux fois admissible face à l’excès injustifiable de postes en allemand ? 

         Reçu par Mme Anne-Sophie BARTHEZ (DGESIP) le GALET a exposé à la Conseillère de Mme VIDAL son mécontentement face à la baisse drastique du nombre de postes. Puis, conseillé par Mme BARTHEZ, nous avons essayé d’obtenir un rendez-vous auprès de Mme ANOR, qui n’a pas même daigné nous répondre ; de même que n’a reçu aucune réponse le courrier qui vous a été adressé le 5 janvier 2018 par le président du jury de l’agrégation externe d’italien, signé par l’ensemble de son jury, y compris les membres de l’Inspection.

         La baisse catastrophique des postes en italien conduit aujourd’hui à une grave inégalité territoriale car le nombre trop faible des lauréats pousse nos Universités et les ESPE à ne plus ouvrir de formation, et, considérant les modestes moyens financiers dont disposent nombre de candidats, à tout simplement ne plus permettre à ces derniers de présenter les concours.

         Encore une fois, la SIES estime devoir dénoncer le caractère inégalitaire dans la manière dont sont traitées les disciplines, et les langues vivantes en particulier, et estime qu’il convient de proposer un minimum de 35 postes au Capes externe d’italien et de 12 postes à l’agrégation externe, annuellement, pour satisfaire de façon raisonnable aux besoins de notre discipline.

         Nous souhaitons vivement, Monsieur le Ministre, être reçus par votre Cabinet à ce sujet et être entendus car nous sommes extrêmement attachés à l’équité républicaine pour tout notre territoire national.

         Veuillez croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

 

 

 

 

Toulouse, le 27 juin 2018

Jean-Luc NARDONE

Professeur des Universités

Président de la SIES

 

Lu 926 fois Dernière modification le vendredi, 07 septembre 2018 22:07