L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
vendredi, 20 décembre 2019 12:10

Motion des responsables de parcours MEEF de l'Université de Lorraine à propos de la réforme MEEF

A l'attention de Mesdames et Messieurs les membres du Conseil de l'INSPE de Lorraine, de M. F. Schneider (Directeur de l'INSPE) et Mme N. Sévilla (Directrice adjointe Pôle second degré) En copie, pour connaissance, à M. le Président de l’Université et Mme la Vice-Présidente     Mesdames, Messieurs,     Nous vous transmettons le texte d'une motion rédigée par des responsables de parcours du Master MEEF de l'Université de Lorraine à propos de la réforme en cours.   Avec nos meilleures salutations,     Les signataires  

MOTION DES RESPONSABLES DE PARCOURS MEEF de l’UNIVERSITE DE LORRAINE

 

Nous associant aux critiques qui viennent d'être rendues publiques (tribune des historiens et des géographes sur "Libération", motions des sociétés des anglicistes et des hispanistes, des personnels des universités de Toulouse, Amiens, Créteil, Grenoble, et de la Sorbonne ainsi que de l'INSPE de Paris, de Versailles et de Bretagne), nous, responsables de parcours des Master MEEF 2D de l'Université de Lorraine, manifestons notre plus vive préoccupation concernant de nombreux aspects de la réforme du concours du CAPES, du CAPL et du CAPET et du Master MEEF, réforme depuis longtemps annoncée et dont le contour reste encore en grande partie flou. Les motifs principaux de notre inquiétude peuvent se résumer en trois points:

1) La réduction des épreuves dites "disciplinaires" ou "académiques" du concours à une seule sur quatre, à partir d'une distinction éminemment contestable entre "savoir académique" et compétence "professionnelle", qui de facto amène à reléguer le savoir disciplinaire à un rôle secondaire dans cette nouvelle conception du concours. Au contraire, le savoir disciplinaire est le cœur même du métier d'enseignant et la clé de l'émancipation des élèves; réduire l'exigence concernant le savoir équivaut à porter atteinte aux fondements de la mission d'enseignement.

2) La multiplication des types de stages envisagés en M1 et en M2, préoccupante tant du point de vue de l'organisation des enseignements (car elle produirait un chaos totalement ingérable par la présence de publics avec des emplois du temps très divers au sein de la même classe) que du point de vue des conditions des étudiants (auxquels on pourrait demander d'effectuer des stages très lourds dans l'année où ils auraient à préparer un concours difficile). Si l'objectif des ministères est de se servir des étudiants de Master pour pallier le manque de personnels enseignants dans le secondaire, on ne peut que s'y opposer résolument : la seule manière digne et honnête de régler le problème du sous- encadrement est de recruter des enseignants titulaires. Pour ce faire, il est urgent d’entreprendre une revalorisation du métier d‘enseignant et de rendre plus attractive cette carrière (entre autres, en proposant une formation lisible, en n’envoyant pas les enseignants débutants dans des académies difficiles, en améliorant les conditions d’exercice) afin que les étudiants cessent de s’en détourner.

3) Le calendrier de la réforme, annoncée et évoquée depuis plus d'un an, prévoit une mise en application pour les formations dès la rentrée 2020, ce qui est irréalisable au vu des imprécisions des quelques textes dont nous disposons. En conséquence, nous refuserons de participer à une énième réécriture des maquettes conduite dans une précipitation préjudiciable et incompatible tant avec notre engagement sur les fronts multiples du métier d'enseignant-chercheur qu'avec la réflexion indispensable pour réaliser des changements d'une telle ampleur et importance.

Nous demandons solennellement à l'INSPE de Lorraine de se faire écho de ces positions et préoccupations auprès des autorités de tutelle et de nous informer des réponses qui leur sont faites.

 

Signataires

 

Mansuy-Huault Laurence, Guillaume Murielle, responsables Parcours MEEF 2D SVT

Chabrolle-Cerretini Anne-Marie, Folz Olivier, responsables Parcours MEEF Espagnol

Sangirardi Giuseppe, responsable Parcours MEEF Italien

Chauvin Catherine, responsable parcours MEEF Anglais

Lartillot Françoise, Pernot Caroline responsables Parcours MEEF Allemand

Weisse Jean-François, Bernat Julien, Laurent-Gengoux Camille, Responsables MEEF 2D Mathématiques

Bazin Sylvie, Lacoste Charlotte, responsables Parcours MEEF Lettres

Simonnot Brigitte, co-responsable du parcours Documentation du master MEEF 2D.

Loubet Christelle, Becker Audrey, Fleury Marie-Françoise, Mathis Denis, responsables Parcours MEEF Histoire-Géographie

Grün Laurent, Schirrer Mary, responsables parcours MEEF EPS

Authier Régis, responsable parcours MEEF Education musicale et chant choral

Müller Susanne, Trentini Bruno, responsable parcours MEEF Arts plastiques

Champmartin Delphine, responsable parcours MEEF Physique-Chimie.

Henry Isabelle, responsable parcours MEEF ETP Economie Gestion Marketing

Gradet Stéphanie, responsable parcours MEEF ETP STMS

Charront David, Kremer Pascal, responsables parcours MEEF ETP Bois

 
Lu 199 fois Dernière modification le jeudi, 02 janvier 2020 19:46