L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
lundi, 04 juillet 2022 08:26

Réforme des communications à la BnF - mobilisation des lecteurs et des lectrices

Chères et chers collègues,

Vous avez toutes et tous entendu parler de la réforme mise en œuvre depuis le 2 mai dernier à la Bibliothèque nationale de France. Cette réforme supprime les communications directes en bibliothèque de recherche (Rez-de-Jardin) les matins et les limite à la tranche horaire 13h30-17h. Après deux années d'empêchement liées aux contraintes sanitaires exceptionnelles, les lectrices et les lecteurs attendaient avec impatience un retour à la normale. Le retour est amer puisqu'il correspond à une réduction drastique et théoriquement définitive (sauf si la mobilisation convainc la direction de la BnF de reculer) du service public en bibliothèque de recherche.

L'Association des Lecteurs et Usagers de la BnF (ALUBnF) que j'ai l'honneur de présider a initié une pétition pour demander le rétablissement des communications directes toute la journée, pétition qui a recueilli à ce jour plus de 16 000 signatures ( https://www.mesopinions.com/petition/art-culture/bibliotheque-nationale-france-retour-aux-communications/175704 ). Elle a aussi initié avec les représentants des usagers au CA une tribune (https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/06/20/madame-la-presidente-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-votre-reforme-est-un-echec_6131233_3232.html) publiée dans Le Monde daté du 21 juin, elle a recueilli plus de 400 signataires dont une quinzaine de conservateurs de bibliothèques et une dizaine de sociétés savantes (dont H2C) (https://docs.google.com/spreadsheets/d/1mQnkmGMadqtVtuy8iHutE5CLULfEZbL0M_cCy-udUt0/edit?usp=sharing).

Deux reportages sur la mobilisation ont paru dans L'Humanité (https://www.humanite.fr/social-eco/bnf/la-bibliotheque-nationale-de-france-2-mois-de-greve-pour-l-acces-aux-savoirs-755427) et dans Le Monde (https://www.lemonde.fr/culture/article/2022/06/22/forte-contestation-contre-la-reorganisation-des-services-de-consultation-a-la-bnf_6131585_3246.html) les 22 et 23 juin. Enfin, le bureau de l'ALUBnF m'a accordé sa confiance pour évoquer les enjeux de la réforme en cours à la BnF, ce samedi 25 juin, dans l'émission Sous les radars sur France Culture ( https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/sous-les-radars/greve-a-la-bnf-precarite-universitaire-la-recherche-en-souffrance-5680990 ). Vous trouverez une revue de presse à jour au lien suivant : https://docs.google.com/document/d/14hqtI06TyAdWB_QN691rOMkkIflKdIAj9RcDEu22B9Y/edit

Sous la pression du mouvement de grève et de cette couverture médiatique, la direction a engagé des pseudo-négociations avec les quatre représentant.e.s des lecteurs.trices élu.e.s, sans avoir invité les syndicats du personnel ni l'ALUBnF. Dans un courriel du service communication de la BnF, que certain.e.s d'entre vous ont peut-être reçu mardi dernier, et qui se présente comme un compte rendu de cette réunion, les représentants élus proposent d'avancer la plage de réservation à 11h30 (au lieu de 9h avant la crise covid), sous réserve de la direction qu'un tel aménagement soit jugé “faisable”. L'ALUBnF a condamné fermement dans un communiqué cette proposition qui n'a jamais été discutée ni avec l'association, ni avec les syndicats des personnels, et qui n'a donc aucune légitimité. Notre revendication principale n'a pas varié : nous exigeons toujours le retour à une communication directe "intégrale", sur toute la journée, c'est-à-dire un retour à la situation pré-covid.

Rien n’est encore acquis et le vote du conseil d'administration de la BnF sur cette réforme et d'éventuels aménagements aussi cosmétiques qu'insuffisants, le 30 juin, se rapproche. Pour défendre le retour des communications directes, contre la politique menée par la direction et pour soutenir le personnel en grève, nous vous invitons :- à abonder la caisse de grève des personnels qui ont cumulé plus de 1500 jours de grève depuis le mois de mai : https://www.lepotcommun.fr/pot/7qpwgjpn- à partager largement auprès de vos contacts et sur les réseaux sociaux la tribune et les articles parus dans la presse (#BnFgate)- à adhérer à l'ALUBnF par l'intermédiaire de la plateforme HelloAsso pour que nous puissions imprimer des tracts, stickers etc... : https://www.helloasso.com/associations/association-des-lecteurs-et-usagers-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-alubnf/adhesions/adhesion-a-l-alubnf- à participer au rassemblement festif du jeudi 30 juin à 14h sur le site Tolbiac de la BnF au cours duquel nous remettrons officiellement les 16 000 signatures de la pétition et les lettres des sociétés savantes à la direction.

Le conseil d'administration de la BNF se réunit en effet le jeudi 30 juin et le personnel sera en grève, c'est donc un jour stratégique pour manifester notre mécontentement et faire entendre nos revendications. Nous avons besoin de toutes les énergies disponibles, venez en nombre et mobilisez vos ami.e.s et collègues (même et surtout si vous ne pouvez pas venir vous-même) ! Afin de préparer au mieux cette journée cruciale, voici deux liens sur lesquels nous vous demandons de vous inscrire si vous êtes disponibles, il est essentiel qu'on soit les plus nombreux possibles. Si vous n'avez qu'une demi-journée à donner pour cette mobilisation historique, c'est le moment !- framadate de vos disponibilités le 30 juin : https://framadate.org/DaPTBvyKlu3eohHW- framapad des possibilités de participation : https://mensuel.framapad.org/p/organisation-du-30-juin-9uwz?lang=fr

La BnF a besoin de vous.Avec mes très cordiales salutations,

Pour L'Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF)Nathalie Sage Pranchère, présidente

Chargée de recherche CNRS

UMR 7219 Laboratoire SPHERE

PS : "Je retrouverais le secret des grandes communications et des grandes combustions. Je dirais orage. Je dirais fleuve. Je dirais tornade. Je dirais feuille. Je dirais arbre. Je serais mouillé de toutes les pluies, humecté de toutes les rosées. Je roulerais comme du sang frénétique sur le courant lent de l’œil des mots en chevaux fous en enfants frais en caillots en couvre-feu en vestiges de temple en pierres précieuses assez loin pour décourager les mineurs. Qui ne me comprendrait pas ne comprendrait pas davantage le rugissement du tigre." (Césaire, Cahier d'un retour dans une bibliothèque nationale normale)"

Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF)Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.www.facebook.com/alubnf - @alubnf

Association loi de 1901, non soumise à la TVA, déclarée le 25 juin 2013

Numéro RNA : W751220300

Lu 119 fois