L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
mercredi, 17 octobre 2018 14:18

Femmes et emploi : regards, images et perception

Ce colloque international est le troisième d'une série dont la finalité est une réflexion sur l'emploi et le travail des femmes. Ce troisième colloque porte sur le regard actuel/contemporain qui est posé sur les femmes et par les femmes sur leur travail à l’échelle non seulement européenne mais, plus largement, mondiale. En effet, si la législation, dans de nombreux pays, leur a permis d'intégrer la majorité des domaines d'activité et de dépasser "l'ancrage" de leur foyer, il subsiste un écart important entre théorie et pratique en termes d'acquis qui restent souvent fragiles (Perrot, 2006). De nombreuses recherches mettent en évidence le fossé qui reste à franchir en termes d'égalité professionnelle, fossé plus large dans certains secteurs professionnels et géographiques que d'autres (Maruani, 2013). Elles posent aussi la question du manque de reconnaissance du travail des femmes.  

La reconnaissance d'un travail par soi-même et par les autres est pourtant considéré comme un élément essentiel de la construction identitaire (Maruani, 2018). Mais même dans les pays où la législation est favorable à l'emploi des femmes, les stéréotypes normatifs en matière de genre ont un impact certain (Seierstad and Kirton, 2015). Un autre frein non négligeable à l'égalité professionnelle serait le regard négatif et dévalorisant que les femmes portent souvent sur leur propre travail et sur elles-mêmes (Nolen-Hoeksema, 2003), d'où la conclusion controversée d'une enquête qui tendrait à montrer que les femmes contribuent à créer leur propre plafond de verre (Taylor and Hood, 2010).

Nous invitons des contributions sur les thèmes suivants: la façon dont  les femmes qui exercent une activité rémunérée sont perçues par la famille, la société, les politiques; la façon dont cette perception se reflète dans la législation, les comportements, les habitudes de vie, mais aussi dans les arts et la culture; le regard que les femmes jettent sur leur travail, et sur la notion de travail en général et la façon dont ce regard a évolué depuis les années 70 ; les différences et/ou les similarités entre la façon dont les femmes perçoivent leur travail dans les pays en développement et les pays développés. Les zones géographiques étudiées seront l’Europe, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique, dans une perspective pluridisciplinaire avec une approche historique, ethnologique, juridique, culturelle, linguistique, sociologique ou artistique.

Les propositions de communications en anglais, en français et en espagnol comprendront un résumé de 300 mots environ et une brève notice biographique et seront envoyées pour le 1er Mars 2019 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., emCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et   gCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Texte de l'appel à télécharger en attaché.

Lu 132 fois Dernière modification le samedi, 20 octobre 2018 14:18