Imprimer cette page
vendredi, 02 septembre 2011 16:01

Forme de lumière (Italies)

Série "Forme de lumière (Italies)", Classiques GarnierComme veut le suggérer son titre (tiré du Paradis), cette série voudrait accueillir de grands textes poétiques du Moyen Age italien, en édition critique bilingue. Sérieux de l'édition textuelle, qualité de la traduction, intérêt littéraire et discrétion de l'appareil de notes, qui en aucun cas ne doit redoubler les choix traductifs ni se substituer à eux, voilà quelques-unes des exigences portées par l'expression de l'Alighieri.De saint François à Pétrarque, en passant par quelques oeuvres périphériques - hors du courant principal qui triomphe entre les Siciliens et les Toscans -, dans une vraie circulation et un échange constants qui font l'originalité des Italies littéraires (et politiques), toutes les propositions seront bienvenues, examinées et discutées avec leurs initiateurs. La collection des Classiques Garnier, qui n'a guère besoin de présentation, est garante d'une certaine qualité d'édition et de diffusion, tout en étant ouverte aux apports et approches nouveaux, sortant des sentiers battus (responsable : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., poète traducteur et professeur à la Sorbonne Nouvelle - Paris 3).

Dernier volume paru : La Vie nouvelle, l’un des premiers textes lyriques en langue romane vulgaire, marque aussi la naissance – en prose et en vers – de l’auto-biographisme occidental. Le jeune Alighieri, à partir du “livre” de sa mémoire, y ordonne, selon une structure tripartite restituée par l’édition Gorni (et annonçant la vaste architecture de La Comédie), 3x10 + 1, ses poèmes d’amour en fonction de la seule louange de Béatrice : plaçant, nous dit-il, « toute ma béatitude dans ce qui ne peut me faire défaut », la poésie même. Le texte a été relu sur les principaux manuscrits connus. La traduction collective (séminaire CIRCE, Sorbonne Nouvelle) a tenté de restituer la fraîcheur du poète jeune… comme un concentré du grand œuvre futur. (Dante ALIGHIERI, Vie nouvelle, éd. et prés. J.Ch. Vegliante, trad. coll. dirigée par M. Marietti, C. Tullio Altan, J. Ch. Vegliante ; Paris, Classiques Garnier "Forme de lumière", 2011, 160 p.)

 

Lu 2347 fois Dernière modification le mardi, 20 septembre 2011 06:40