L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
jeudi, 19 avril 2018 13:31

Représenter le passage (Mondes romans, XIIe-XVIe siècles)

COLLOQUE INTERNATIONAL, UNIVERSITE DE LILLE, 7-8 JUIN 2018

 Nous questionnerons l’idée de passage et les significations concrètes et symboliques qu’elle véhicule dans les diverses représentations littéraires et iconographiques qui voient alors le jour. Du XIIe au XVIe siècle, en terres italiennes, ibériques et françaises, comment les auteurs de récits de voyage représentent-ils le franchissement des frontières naturelles (mers, fleuves, montagnes, forêts) et des frontières instituées (ponts, portes d’une ville, limites territoriales, seigneuriales, fiscales) ? Quels sont les éléments qui y permettent ou y interdisent le passage? Comment ces récits appréhendent-ils la réussite du franchissement ou, au contraire, l’échec de la traversée ? Le passage est-il un dépassement de soi, une démonstration de ses qualités, d’une supériorité reconnue et célébrée, ou passer n’est- il qu’outrepasser, une transgression que le coupable devra payer ou racheter ? Que peut signifier ce point géographique et temporel, mais aussi symbolique, du passage, du seuil, de l’entre-deux, de l’intermédiaire ?

 

 

Lu 221 fois Dernière modification le lundi, 04 février 2019 09:22