L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
lundi, 20 septembre 2021 17:45

Cesare Pavese. L'écriture, la langue, le style

Colloque international à l'Université Sorbonne Nouvelle (Maison de la recherche - 4 rue des Irlandais 75005 Paris)

31 septembre-1er octobre 2021

 

Le programme en attaché. Il est possible de suivre le colloque à distance, lien Google meet présent sur l'affiche.

Organisation: Daniela Vitagliano (ITEM (ENS) et Christian Del Vento (Université Sorbonne Nouvelle/ITEM)

 

Éditeur, traducteur, passeur, poète et écrivain turinois, Cesare Pavese a refusé toutes les étiquettes qu’on a pu lui attribuer tout le long de sa carrière artistique (Interview 1950), pourtant il n’a jamais arrêté de se pencher sur son style, de travailler sa langue, de choisir le mot ‘nécessaire’, ‘incontournable’. Ses écrits ont toujours été traversés par nombre d’instances contradictoires, dont l’importance épistémologique attend encore à être interrogée.

Soixante-onze ans après sa mort (1950), il paraît nécessaire de faire le point sur sa poétique, en apportant un regard nouveau sur sa figure d’écrivain et sur ce qu’il a représenté pour la littérature italienne de la deuxième moitié du XXe siècle.

En 1938, Pavese écrivait qu’« on ne peut connaître son propre style et l’utiliser. On utilise toujours un style préexistant, mais d’une façon instinctive qui en forme un autre qui est actuel. On ne connaît son style présent que lorsqu’il est passé et définitif » (Métier de vivre). C’est précisément ce « style définitif » de Pavese que nous souhaiterions étudier à travers ses œuvres et ses écrits.

Les frontières mouvantes entre les genres, les spécificités d’une langue qui mélange dialecte, oralité et archaïsmes, la physiologie de l’écriture et des réécritures, l’œuvre au prisme des humanités numériques : voici autant de questions que pose l’œuvre de Pavese, dont on dressera un bilan à la lumière des nouvelles interprétations et des dernières éditions, rééditions et traductions parues aussi bien en Italie qu’en France ou, encore, aux Etats-Unis.

Lu 173 fois Dernière modification le jeudi, 23 septembre 2021 12:03