L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
jeudi, 01 décembre 2016 00:00

Erri De Luca - Lecteur, traducteur, auteur

Elise Montel-Hurlin, Erri De Luca - Lecteur, traducteur, auteur, préface de Nicolas Bonnet, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2016, 468 p., 35 euros.

 Ancien activiste d’extrême gauche, ouvrier, alpiniste, Erri De Luca (1950-) est un écrivain «non-croyant» hanté par le texte biblique. Refusant toute autorité (qu’elle soit étatique, divine ou littéraire), il s’inscrit «contre» tous, dans un «à-côté», dans un hors norme traductif et exégétique biblique qui est pourtant norme de l’herméneutique rabbinique. Ce volume s’attache à montrer comment De Luca propose à un lecteur protéiforme une mise en scène des modalités d’une lecture qui s’écrit. Dans une écriture du non-dit, l’auteur s’inspire de sa lecture, de sa traduction et de son commentaire du texte biblique pour mieux questionner les genres. Il crée ainsi, dans une œuvre babélienne où les origines sont horizon, dans une zone mouvante qui échappe à toute catégorisation, un «entre-deux». Sa position scripturale est duale, entre culture de fait (d’origine chrétienne) et culture inventée (d’origine juive). Sa re-traduction n’est pas écriture seconde ou sous-écriture; elle naît comme écriture. Décontextualisant, littérarisant, resémantisant la méthode exégétique rabbinique du midrash, De Luca propose une forme de réception personnelle du texte fondateur: il lorgne dans les interstices du texte biblique afin de lui conférer une «autre possibilité».

 Site de la maison d'édition: http://www.ediorso.it/erri-de-luca-lecteur-traducteur-auteur.html

 

Lu 733 fois Dernière modification le vendredi, 02 décembre 2016 15:33