L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
jeudi, 29 mars 2018 16:02

La Comédie-Italienne de Paris et Carlo Goldoni

Vient de paraître :  Andrea Fabiano, La Comédie-Italienne de Paris et Carlo Goldoni. De la commedia dell'arte à l'opéra-comique, une dramaturgie de l'hybridation au XVIIIe siècle, PUPS, mars 2018

http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/litteratures-francaises-comparee-et-langue/theatrum-mundi/la-comedie-italienne-de-paris-et-carlo-goldoni

En 1762, Carlo Goldoni quitte à jamais Venise pour Paris où la Comédie-Italienne met à sa disposition ses acteurs, son théâtre et son public. Sur cette « scène bâtarde », déconsidérée par les uns, investie par les ambitions créatives des autres, Goldoni réalise une hybridation nouvelle du savoir-faire dramaturgique français et de la tradition théâtrale italienne, sur fond constant de bilinguisme et d’équilibre – sans cesse remis en cause – entre voix et musique, entre parole et corps. Comment légitimer l’art italien dans la capitale européenne du théâtre ? Comment réunir les masques séculaires et l’esprit des Lumières ? Comment renouveler la commedia dell’arte, intégrer dans le même espace et le même temps « réalisme » et féérie ? Quelle relation artistique s’établit entre la dramaturgie comique italienne et celle, française, de l’opéra-comique moderne ? Quelle réception réserveront les spectateurs parisiens au plus grand dramaturge italien du siècle ? Andrea Fabiano, à partir de l’analyse de canevas manuscrits, de sommaires de comédies, de documents d’archives et de comptes rendus parus dans les périodiques parisiens, donne une première lecture globale de la diversité théâtrale présentée par la Comédie-Italienne de Paris dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Une telle étude permet d’appréhender dans sa complexité le long parcours d’auteur ainsi que le processus d’expérimentation et de métissage que mène Carlo Goldoni, qui propose in fine une théâtralisation de son propre théâtre, une histoire de son cheminement unique et transfrontalier de dramaturge, d’explorateur des âmes et des fantasmes.

L'auteur : Andrea Fabiano Spécialiste du théâtre et de l’opéra italiens des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, des transferts dramaturgiques et de l’historiographie théâtrale, auteur d’une étude consacrée à l’Histoire de l’opéra italien en France (1752-1815). Héros et héroïnes d’un roman théâtral (CNRS éditions, 2006), Andrea Fabiano a également procuré l’édition critique des trois pièces destinées à la Comédie-Italienne et de tous les canevas goldoniens, parue chez Marsilio (Venise, 1999-2017). Il a assuré la direction du double numéro spécial de la Revue des études italiennes consacré à « Carlo Goldoni et la France. Un dialogue dramaturgique de la modernité » (2007).

Lu 292 fois Dernière modification le vendredi, 30 mars 2018 11:14