L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
mardi, 20 avril 2021 13:23

La donna più grassa del mondo/ La Femme la plus grosse du monde d'Emanuele Aldrovandi

Une nouvelle pièce de théâtre italien contemporain parue aux PUM - Presses Universitaires du Midi

La donna più grassa del mondo/ La Femme la plus grosse du monde, traduction de Jean-Claude Bastos et d'Antonella Capra, préface de Claudio Pirisino

Une grosse fissure menace la sécurité de l’immeuble où vivent les protagonistes de cette histoire. Un seul semble s’en rendre compte : c’est « L’Homme de l’étage au-dessous », qui depuis des mois tente en vain de convaincre ses voisins d’entamer des travaux de rénovation. Mais la fissure se situe exactement sous le sofa où vit « La Femme la plus grosse du monde », qui pèse 460 kg et ne peut plus bouger. La seule solution serait de la faire maigrir, mais le bonheur que la nourriture lui procure est trop grand pour que la femme et son mari puissent y renoncer. Un final surprenant ouvre cette situation comique à des horizons plus universels, en plaçant la dystopie face à la réalité. Dans une époque où notre société semble avoir atteint son plus haut degré de richesse et de satisfaction, cette pièce – grotesque et paradoxale – nous pousse à imaginer une alternative à notre mode de vie, où le bonheur ne soit pas synonyme d’autodestruction.

Emanuele Aldrovandi (Reggio Emilia, 1985) est auteur, scénariste, traducteur, réalisateur. Il a écrit de nombreux textes de théâtre qui ont gagné des prestigieux prix italiens. Il est le fondateur et le directeur artistique de l’Associazione Teatrale Autori Vivi. Il a travaillé avec les plus importants théâtres italiens et participé à des projets internationaux, à l’opéra de Pékin, au LAC de Lugano, au Tank Theater New York. Il a été sélectionné par le programme Fabulamundi Playwriting Europe et ses textes ont été traduits, mis en scène et publiés en anglais, allemand, français, espagnol, polonais, slovène, tchèque, roumain, catalan et arabe. Pour le cinéma, il a écrit et réalisé trois courts-métrages, présentés à des festivals nationaux et internationaux, et il a reçu, entre autre, l’Unicef Award 2020. En France, il est publié aux PUM dans la collection « Nouvelles Scènes – italien » (Alarmes !) et il est également traduit par la Maison Antoine-Vitez (Excusez-nous si nous ne sommes pas morts en mer).

Lu 92 fois Dernière modification le mardi, 20 avril 2021 18:59