L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger
dimanche, 24 avril 2011 10:35

Essai sur le conception matérialiste de l'histoire

Antonio Labriola, Traduction de Frank La Brasca, Essai d'André Tose, Paris, Vrin, 2011

La publication d'une version française des Essais sur la conception matérialiste de l'histoire d'Antonio Labriola est un événement éditorial, encore aujourd'hui, ne serait-ce que parce que ce texte fondateur du marxisme en Italie a été dès sa publication une référence importante et singulière dans les débats méthodologiques, philosophiques et politiques auxquels a donné lieu la pensée de Marx et d'Engels en Europe lors de ce que les historiens nomment la première crise du marxisme, la crise du révisionnisme, centrée sur l'opposition entre réforme et révolution.

Les trois essais fondamentaux sont réunis ici pour la première fois en traduction française en un seul volume avec d'autres textes contemporains. En effet, après les premières traductions d'Alfred Bonnet, terminées en 1899, il faut attendre 1970 pour que paraisse, non pas une nouvelle traduction, mais une reproduction des deux premiers essais dans leur seconde et dernière édition de 1902, aux éditions Gordon & Breach. Le Discorrendo di socialismo e di filosofia n'a plus jamais été republié. C'est dire l'importance de l'édition présente, qui est la première à être complète plus d'un siècle après et qui présente des traductions entièrement nouvelles. Cette initiative éditoriale n'a pas pour seul but de reconstituer des éléments de mémoire historique concernant un représentant singulier et original du marxisme de l'époque de la Seconde Internationale, encore que par les temps actuels d'ignorance barbare de toute la tradition de la pensée émancipatrice une telle entreprise trouve déjà en tant que telle sa légitimation intellectuelle et politique. Elle se justifie surtout par la qualité de la pensée condensée dans ces essais et nous oblige à faire le point sur les problèmes difficiles de toute pensée de l'histoire qui ne succombe pas au relativisme culturel à la mode chez beaucoup d'historiens au nom de la formule « Anything goes », tout marche. Elle oblige à reconsidérer la possibilité d'une théorie à la fois constructiviste et objective de l'histoire à l'époque de la mondialisation capitaliste. Cette nouvelle traduction, coordonnée par Frank La Brasca, est accompagnée d'un essai vigoureux d'André Tosel de 66 pages sur « Antonio Labriola ou le marxisme à l'essai ». Le livre est dédié à la mémoire de Georges Labica. Co-édition La Citta del Sole / Vrin, ISBN 978-88-8292-419-5, 404 p., « La pensée et l'histoire »., Fév. 2011, 35 €

 

http://www.vrin.fr/html/main.htm?action=loadbook&isbn=0677504152

Lu 2027 fois Dernière modification le jeudi, 19 mai 2011 11:39