L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger

Revues

Vient de paraître

Laboratoire italien n° 24, dont le dossier, intitulé "Écritures de la déportation", a été dirigé par Enrico Mattioda.

Ce numéro est consultable sur le site de la revue à l'adresse suivante : https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/4026 

Vous trouverez en PJ l'avis de parution 

Vient de paraître

Cahiers d’études italiennes (CEI) n°30/2020

La «biblioteca totale». La citazione nell’opera di Gesualdo Bufalino

Sous la direction de Marina Paino et Giulia Cacciatore

https://journals.openedition.org/cei/6432

dimanche, 02 février 2020 15:48

Motion Laboratoire italien

Appel du comité de rédaction de Laboratoire italien en lutte

Le comité de rédaction de la revue Laboratoire italien. Politique et société s’oppose aux « réformes » actuelles qui concourent à détruire l’ensemble du système de protection sociale et des services publics en France. Outre la « réforme » des retraites, il dénonce en particulier les logiques à l’œuvre dans le projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) tel qu’elles apparaissent dans les trois rapports préparatoires rendus publics en novembre dernier. Rappelons que le président du CNRS a revendiqué le caractère « darwinien et inégalitaire » de ce projet de loi. 

Le comité de rédaction juge également indignes les situations d’emplois précaires dans lesquelles se trouvent de nombreux collègues, en raison de la réduction drastique des emplois pérennes dans l’enseignement supérieur et la recherche, aussi bien s’agissant des fonctions d’enseignement et de recherche que des fonctions d’administration et d’accompagnement, notamment dans le domaine de l’édition et des revues scientifiques. Il s’élève contre les logiques managériales qui, au nom de l’évaluation des carrières, dénaturent la fonction des revues scientifiques – qui est de produire et diffuser une recherche de qualité fondée sur la coopération, l'échange et la mise en commun des résultats de la recherche.

Le comité de rédaction de la revue Laboratoire italien s’associe donc à la mobilisation des universités, laboratoires et revues en lutte contre la destruction du régime général des retraites et du service public de l’enseignement et de la recherche. Il invite ses lecteurs et ses auteurs à s’informer et à participer aux actions collectives initiées ou relayées sur les sites de SLU, http://www.sauvonsluniversite.com/  ou de RogueESR http://rogueesr.fr/ .  Il appelle également à participer à la solidarité financière via les caisses de grève, par exemple sur :  https://www.lepotsolidaire.fr/pot/solidarite-financiere

https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/

 

mardi, 28 janvier 2020 16:20

Italique vol. XXII 2019

Italique: Poésie italienne de la Renaissance, volume XXII (2019)

 

Publié par la Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance

Directeur éditorial Massimo DANZI, Chiara LASTRAIOLI

Sommaire :

Hommage à Michel Jeanneret

La poésie et les arts – F. Dubard de Gaillarbois, « Pictura versus Poësis » ; G. Rizzarelli, « Disegnare con le parole. La doppia creatività di Benvenuto Cellini » ; A. Geremicca, « Inedite corrispondenze in versi tra Benedetto Varchi e Agnolo Bronzino » ; D. Gamberini, « Nel nome del fratello: Pietro Vasari e la memorializzazione poetica dell’arte nell’Italia di fine Cinquecento » ; F. Pich, « Petrarca nei trattati d’arte del Cinquecento: due riflessioni » ; O. Chiquet, « "Il brutto ond’io son bello" : la voix poétique de deux "caprices" d’Arcimboldo » ; F. Conte, « "Un modo nuovo di scolpire": fonti per la fama della Santa Veronica di Francesco Mochi (con la prima poesia a stampa di Salvator Rosa) » ; G. Perini Folesani, « La poesia ecfrastica ed encomiastica tra elemento esornativo e documento storico: il caso della Felsina pittrice di Carlo Cesare Malvasia » –

VARIA – C. Natoli, « La guerra d’Oriente e la minaccia turca nella lirica di metà Cinquecento » ; M. C. Camboni, « Un sonetto di Giovanni Muzzarelli (Me freddo il petto e de nodi aspri e gravi), il testo Beccadelli e la Raccolta Bartoliniana » ; C. Caruso, « Leggere Petrarca nel 1501 ».

ISBN-13 978-2-600-06013-4 GTIN13 (EAN13) 9782600060134

Date de publication du format 30/12/2019

Nb de pages 288

Librairie Droz: https://www.droz.org/france/fr/7112-9782600060134.html 

 

 

 

 

La revue Transalpina est à présent en ligne et accessible au public sur le site OpenEdition Journals à l'adresse http://journals.openedition.org/transalpina.

Revue bilingue (français et italien) fondée en 1996, Transalpina est éditée annuellement par les Presses universitaires de Caen. Ouverte à l’ensemble des études littéraires, culturelles et historiques du domaine italien, elle fait aussi place aux problématiques de la traduction et de la réception dans un contexte franco-italien.

Chaque numéro comporte un dossier thématique, des Varia, des traductions inédites et une rubrique de recension bibliographique.

Vous pouvez envoyer vos propositions d'articles et de comptes rendus à l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

mardi, 17 décembre 2019 22:31

Genesis 49/2019: Une tradition italienne

Christian Del Vento, Pierre Musitelli (dir.),

« Une tradition italienne »

Genesis, 49/2019, Sorbonne Université Presses, 214 p.

 

La tradition littéraire italienne constitue un cas exceptionnel d’un point de vue génétique en raison de la conservation précoce des archives et manuscrits d’auteur. La valorisation et l’étude de cet inestimable patrimoine ne sont pas moins précoces : dès la Renaissance, les hommes de lettres explorent en apprentis, en bibliophiles ou en disciples l’atelier des grands auteurs de la tradition médiévale et humaniste dont les manuscrits apparaissent comme de précieux outils pédagogiques. L’étude génétique se double d’une démarche poétique. Le cas italien se présente ainsi comme un observatoire privilégié pour appréhender au fil des siècles, outre la construction de la figure moderne de l’auteur, la naissance et la formation d’une langue et d’une tradition littéraires qui ont puisé leur richesse dans l’étude des brouillons de maîtres. Depuis le Codice degli Abbozzi de Pétrarque et les « livres d’auteur » calligraphiés de Boccace, jusqu’aux différentes versions des Délits et des peines de Beccaria et des Fiancés de Manzoni, en passant par les manuscrits préparatoires du Roland Furieux de l’Arioste et les livres annotés du Tasse et d’Alfieri, ce numéro de Genesis accompagne le lecteur dans l’atelier des plus grands écrivains de la tradition italienne, présente leurs « paperasses » et questionne, à travers elles, les processus de la création et de l’interprétation littéraires. Les sections conclusives complètent le dossier thématique en l’ouvrant sur des figures contemporaines : de Gramsci et son « labyrinthe de papier », jusqu’à Erri de Luca, en passant Elsa Morante et Antonio Tabucchi, dont sont présentés et traduits deux inédits.

Site de l'éditeur : https://sup.sorbonne-universite.fr/catalogue/litteratures-francaises-comparee-et-langue/genesis/49-une-tradition-italienne

 

Questo numero della rivista si propone di indagare e mappare le tendenze della narrativa italiana più recente con l’intento di individuare nuovi canoni letterari o linee maggioritarie di riferimento, prestando attenzione alla poliedricità delle scritture degli ultimi anni. Cerca inoltre di indagare sulle linee minoritarie e sui percorsi meno battuti, nonché su tendenze emergenti o su fenomeni di più lunga durata rimasti nell’ombra. I saggi raccolti disegnano una cartografia e tracciano aree di famiglia, analizzando costanti tematiche e formali, ma tenendo in considerazione anche il contesto: le politiche culturali, le collane editoriali, i gruppi e le riviste, la critica, il sistema di traduzioni e i rapporti con il mercato.

Ce numéro de la revue se propose de cartographier les tendances de la littérature italienne la plus récente, avec l’objectif de déceler d’éventuels nouveaux canons littéraires ou des parcours majoritaires de référence, tout en prêtant attention à l’éclectisme des écritures de ces dernières années. La réflexion porte aussi sur des parcours minoritaires, ainsi que sur des tendances émergeantes ou sur des phénomènes de plus longue durée jusqu’ici peu examinés. Les contributions réunies dessinent une cartographie et tracent des aires de famille, en analysant des constantes thématiques et formelles, mais en prenant aussi en considération le contexte : les politiques culturelles, les collections, les groupes et les revues, la critique, le système des traductions et le relations avec le marché.

Pour plus d'informations : https://presses.parisnanterre.fr/?p=4463 

 

Nous sommes très heureux de vous annoncer la publication récente du 23e numéro de Laboratoire italien, consacré aux secrétaires en Italie à la Renaissance. Ce numéro contient huit articles de jeunes chercheurs basés en Italie, France, Grande-Bretagne et Belgique.   À travers des exemples de secrétaires au service des républiques de Florence, de Sienne et de Venise, de la papauté et du royaume de Naples, ce dossier a pour but d'apporter un nouvel éclairage sur ce qui constituait les différentes facettes de cette fonction au moment même de son essor historique.   Le dossier thématique, intitulé "L'office du silence, les devoirs du secrétaire (XVe-XVIe siècle)", est disponible en ligne en open access.

Presses universitaires de Caen

Transalpina n°22/2019: Traductions, adaptations, réceptions de l’œuvre de Giovanni Verga

Textes recueillis par Laura Fournier-Finocchiaro et Giorgio Longo

La revue Transalpina sera bientôt disponible sur OpenEdition (https://www.openedition.org/25322)

Atlante – Revue d’études romanes

Numéro 10 – Printemps 2019

Représenter l'histoire dans la littérature et les arts

Coordination : Jean-Philippe Bareil et Michele Carini

420 p., ISSN 2426-394X

https://atlante.univ-lille.fr/numero-10-printemps-2019.html

Cahiers d'études italiennes

n° 29 | 2019

L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative

Sous la direction de Jean-Marc Rivière et Cécile Terreaux-Scotto

https://journals.openedition.org/cei/5580

mardi, 24 septembre 2019 14:30

PRISMI n°16: Herméneutique et commentaire

Bonjour,

vous trouverez en pièce jointe la plaquette interactive du dernier numéro de la revue d'études italiennes de l'Université de Lorraine PRISMI. Vous pouvez accéder gratuitement à la version numérique en cliquant sur la plaquette; vous pouvez également acheter le volume papier sur le site Bouquineo.fr. Les comptes rendus et les référencements en tout genre seront évidemment bienvenus.

 

mardi, 09 juillet 2019 01:56

TICONTRE 2019

Le dernier numéro de Ticontre (XI, 2019) est en ligne, avec une section monographique intitulée La letteratura sotto i torchi. Bibliologia, storia del libro e studi filologico-letterari”,  éditée par Flavia Bruni, Matteo Fadini, Chiara Lastraioli.

Articles de Paolo Trovato, Martina Cita, Simona Inserra, Stefano Cassini, Giancarlo Petrella, Lorenzo Baldacchini, Paula Almeida Mendes, Vincenzo Trombetta, Andrea De Pasquale.

Dans la section “Saggi” figurent les articles de Luigi Gussago, Brian Zuccala, Ida Grasso, Roberto Binetti, Barbara Juleta Bellini, Valerio Angeletti, Marco Malvestio, Angela Locatelli.

Dans “Teoria e pratica della traduzione” figurent les essais d’Elisa Fortunato et Arianna Autieri, tandis que le “Reprint” d’Alessandro Serpieri est édité par Francesca Di Blasio

Le numéro en pdf est disponible à l'adresse http://www.ticontre.org/ojs/index.php/t3/index 

mercredi, 26 juin 2019 12:54

L'autre front / Il fronte interno

Chères et Chers Collègues,

le volume 

L'autre front / Il fronte interno. Art, culture et propagande dans les villes italiennes de l'arrière (1915-1918)

coordonnée par Manuela Bertone et Barbara Meazzi et paru dans Les Cahiers de la Méditerranée en 2018 est disponibile en ligne, à cette adresse: https://journals.openedition.org/cdlm/9710

Bonne lecture!

« Sans recourir à la violence » : la société italienne face aux terrorismes et aux mafias (1969-1992)Dossier coordonné par Charlotte Moge, Guido Panvini et Pauline Picco

https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/2497 

Ce numéro de Laboratoire italien entend analyser les réactions de la société civile italienne face aux violences terroristes puis mafieuses de 1969 à 1992.Ces violences sont d’abord provoquées par les terroristes d’extrême droite puis par certains groupes d’extrême gauche qui choisissent la lutte arméeet mènent de nombreuses actions sanglantes. Au cours des années 1980, les terrorismes et les formes de violence politique diffuses sont peu à peudéfaits par la réaction des institutions démocratiques et diverses formes de mobilisation venant de la société civile. Mais parallèlement, dès la fin desannées 1970, le sud du pays est aux prises avec la violence mafieuse.Au-delà de la diversité des phénomènes et des différentes réalités territoriales, ces violences ont suscité au sein de la société civile italiennedes formes de résistances aux caractéristiques communes, qui s’inscrivent dans une tradition de contestation, mais « sans recourir à la violence ».Dans l’analyse de ces moments où la société italienne a dû faire face à ces offensives violentes et où la démocratie a tenu, les réactions de la sociétécivile n’ont que trop rarement été considérées : c’est à combler ce vide historiographique que ce numéro est consacré.

 

Page 1 sur 5