L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger

Parutions

dimanche, 10 janvier 2016 00:00

Homère en Europe à la Renaissance

Homère en Europe à la Renaissance. Traductions et réécritures

https://eve.revues.org/1229 Actes de la journée d’études du Laboratoire LLSETI (Université de Savoie) organisée le 29 novembre 2013 par Silvia D’Amico et Sabine Lardon.  Le 29 novembre 2013, s’est tenue à l’Université Savoie Mont Blanc la journée d’études « Homère en Europe à la Renaissance. Traductions et réécritures », organisée par Silvia D’Amico et Sabine Lardon dans le cadre du laboratoire LLSETI. Cet avant-propos présente les différentes interventions et réflexions de cette journée, tout en s’inscrivant dans un projet plus vaste qui vise à réunir un corpus numérique des traductions de l’Iliade et de l’Odyssée. Cecorpus veut être un outil efficace pour étudier les poétiques de la Renaissance dans les différentes langues vernaculaires à travers le point de vue de la lecture d’Homère, toujours riche de conséquences théoriques et esthétiques.  
samedi, 09 janvier 2016 00:00

Boccace, entre Moyen Âge et Renaissance

Sabrina Ferrara, Maria Teresa Ricci et Élise Boillet (dir.), Boccace, entre Moyen Âge et Renaissance. Les tensions d'un écrivain, Honoré Champion, collection "Savoir de Mantice", 2016. EAN13 : 9782745330871.

Ouvrage publié sous la direction de Sabrina Ferrara, Maria Teresa Ricci et Élise Boillet

Publication du Centre d'études supérieures de la Renaissance, 208 pages, 50 EUR

PRISMI 14, Le rire et la raison, volume en hommage à Denis Ferraris, 

sous la direction d' Elsa Chaarani Lesourd et Valeria Giannetti-Karsenti

Le titre de ce volume de mélange en hommage à Denis Ferraris,Le rire et la raison, voudrait rappeler l'envergure de son interrogation critique, tendue entre l’analyse des effrois de la conscience, de la lucidité souvent inquiétante de la raison, et ces antidotes que sont l’ironie et l’humour. Les auteurs des contributions analysent des représentations et des formes de la littérature italienne des XIXe et XXe siècles, mais aussi des pratiques d’écriture, des langages, des thèmes iconographiques, des œuvres cinématographiques et des débats historiographiques. Ils partagent tous le même plaisir pour le jeu de l’écriture qui jamais ne peut s’interrompre, car ce qui compte dans ce jeu, ce n’est pas de deviner l’exacte combinaison des signes, c’est de toujours s’essayer à leur association infinie.

http://bouquineo.myshopify.com/collections/ouvrages-universitaires/products/p-r-i-s-m-i-n-14-le-rire-et-la-raison-melanges-en-hommage-a-denis-ferraris-version-papier

Marie-Madeleine FONTAINE et Jean-Louis FOURNEL (éd.), Les mots de la guerre dans l'Europe de la Renaissance, Droz, collection "Travaux d'Humanisme et Renaissance, sous-série "De lingua et linguis"", 2015. EAN13 : 9782600019392. 376 p., 30 €.

 Troisième de la sous-série "De lingua et linguis. Langues vernaculaires dans l'Europe de la Renaissance" issue du projet ANR-DFG "Eurolab" (2010-2013), cet ouvrage s’intéresse à la terminologie des mots appartenant aux domaines militaires (armes, artillerie, fortifications, etc.), qu’ils concernent les professionnels de la guerre, les juristes du droit de la guerre ou les acteurs politiques, selon les langues et les conditions de chaque pays du monde européen et méditerranéen, entre les XVe et XVIIe siècles. L’analyse de l’invention, de l’usage et de l’usure des mots réserve quelques surprises dans les évolutions rapides et irrégulières qui marquent les relations entre des réalités éphémères et leurs désignations plus ou moins stables et pertinentes. Ces études se sont interrogées sur diverses causes de tels décalages ou survivances.

Pour plus d'informations: http://www.droz.org/eur/fr/6309-9782600019392.html 

 Vient de paraître

RÉCITS DE GUERRE FRANCE-ITALIE

Débarquement en Normandie et Ligne gothique en Toscane

 Sous la direction de Viviana AGOSTINI-OUAFI, Éric LEROY DU CARDONNOY, Caroline BERENGER

 Paris, INDIGO & Côté-femmes éditions (Archives Plurilingues et témoignages, n. 1), 2015

 La collection Archives plurilingues et témoignages, dirigée par Viviana Agostini-Ouafi, donne la parole aux témoins ordinaires des guerres et des dictatures du xxe siècle. L’hétérogénéité des sources et la complexité des discours exigent des approches multiples. L’objectif est de faire émerger une autre mémoire, partagée, transnationale, capable de tisser un lien entre les générations, les pays et les peuples.

samedi, 12 décembre 2015 00:00

A. M. Ortese, Poèmes

Anna Maria Ortese

Poèmes

Choix et traduction de l'italien par Irène Lentin, Stefano Mangano et Ambra Zorat

Préface de René de Ceccatty, postface de Luca Clerici

Cahiers de l’hôtel de Galliffet     ISBN: 978-2-919205-09-7  217 p.

 Anna Maria Ortese est surtout connue comme romancière, L'Iguane, Le Port de Tolède, La Douleur du chardonneret, Alonso et les visionnaires, et moins par ses poèmes, y compris en Italie, où les deux recueils, Mon pays est la nuit et La Lune qui passe ont été publiés en 1996 puis en 1998, l'année de sa mort. C'est un peu comme si, à côté d'une écriture destinée au Lecteur - qu'elle interpelle souvent dans ses romans - elle avait eu une écriture plus intime et personnelle ou tenu « un journal de l'âme », ainsi qu'elle définit, dans Le Port de Tolède, un groupe de ces poèmes. Et on pourrait continuer à voir, dans la poésie d'Anna Maria Ortese, dans ce jardin secret, comme on le fait souvent, l'esquisse dont on trouve de plus amples développements ou illustrations dans les romans. Mais une vue dialectique des choses serait peut-être plus équitable si l'on considérait que l'esquisse se poursuit d'un poème à l'autre, qu'elle forme alors des diptyques ou des triptyques, embrasse une section poétique, s'étend à l'ensemble d'un recueil ou des deux recueils qui ont d'ailleurs - est-ce un hasard ? - une scansion chronologique identique. Et cette grande esquisse, cette plus vaste construction poétique à travers le temps n'aurait pas lieu d'être si elle n'exprimait une visio mundi inséparable d'une visio Dei. Dieu, le monde, la Création, l'autre, le fini et l'infini, voilà qui anime le dialogue sans fin - et le questionnement - de l'œuvre poétique d'Anna Maria Ortese. S.M.

 

 

Les ELLUG et le Groupe d’études et de recherches sur la culture italienne de l’université Stendhal de Grenoble ont le plaisir de vous faire part de la parution du n° 21 / 2015 de la revue « Cahiers d’études italiennes » FiligranaL’Italie et l’Orient : Echanges, enfjeux, regards croisésTextes présentés et réunis par Alexandra Stazzone et Georges SidérisISBN : 978-2-84310-308-7Prix : 15,00 €

Ce volume est le premier volet d’une étude plus vaste, consacrée aux échanges culturels et commerciaux qui s’opèrent entre l’Italie et l’Orient depuis le Moyen Âge jusqu’à l’époque moderne.  Les contributions présentées par des historiens spécialistes de l’Orient et des italianistes se proposent de parvenir à une définition et à une caractérisation des spécificités du rapport que l’Italie et l’Orient bâtissent sur cette perspective chronologique.
vendredi, 11 décembre 2015 00:00

P. Verri, Meditazioni sull’economia politica

 Vient de paraître :

 Pietro Verri, Méditations sur l'économie politique

 Paris, éditions Garnier, 2015.

 Sous la direction d’André Tiran, traduction sous la direction de Anne Machet, trad. Maria G. Vitali-Volant, Fréderic Manche,

 introduction économique, André Tiran, Pierluigi Porta, introduction bio-bibliographique, Maria G. Vitali-Volant, l’ouvrage, la traduction, Anne Machet.

Bon de commande en pièce-jointe

 

jeudi, 10 décembre 2015 00:00

Ginevra e il cardinale

 Fresco di stampa / Vient de paraître :

Camillo Faverzani, Ginevra e il cardinale. Libretti italiani da Salieri a Ponchielli,

prefazione di Vittorio Coletti, postfazione di Marco Beghelli, Lucca, LIM, 2015, XXIV-460 pp.

 http://lim.it/nuovosito/scheda.php?id=810&ritorno=novità.php

mercredi, 02 décembre 2015 00:00

Langages, politique, histoire. Avec J-C Zancarini

Vient de paraître:

Langages, politique, histoire. Avec Jean-Claude Zancarini

  Édité par Romain  Descendre, Jean-Louis Fournel  ENS Éditions   Cet ouvrage propose des travaux nourris par les études de Jean-Claude Zancarini. Des travaux qui ont été conduits avec lui, qu'il le sache ou non. Des travaux attentifs à la « qualité des temps », à l’expérience des hommes, au métier de lire. Les articles rassemblés conjuguent ainsi langue et politique. Ils tressent des approches philosophiques, historiques, linguistiques et littéraires, dès lors qu’elles s’avèrent pertinentes pour dévoiler les enjeux des textes, les gestes des acteurs et les conflits dans la cité. Ils font écho à la « philologie politique » dont Jean-Claude Zancarini a posé les jalons à partir de son travail sur les textes cruciaux de la Florence des guerres d’Italie. Mais l’ouvrage fait place également à une série d’études qui sont en dialogue avec ces choix de méthodes ouverts, déclinables au-delà de la période historique et des objets auxquels ils ont été initialement appliqués. Et parce qu’il s’agit de continuer à travailler ensemble, cet ouvrage voudrait être, selon le mot de Machiavel dans la lettre de dédicace du Prince, un « piccolo dono », un « petit don » pour Jean-Claude Zancarini et pour quiconque le lira.   http://catalogue-editions.ens-lyon.fr/fr/livre/?GCOI=29021100574350http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article5512http://books.openedition.org/enseditions/5262 (publication électronique) 

 

dimanche, 29 novembre 2015 00:00

Femminismi nell'Italia degli anni 2000

Le numéro 37-2015  de la revue Narrativa vient de paraître. 

Le volume, intitulé Femminismi: teoria, critica e letteratura nell'Italia degli anni 2000, est dirigé par Margherita Marras et Silvia Contarini.

Pour plus d'informations: http://presses.u-paris10.fr/?p=2717

 

 Mirco Dondi, Storia della strategia della tensione (1965 – 1974). Le bombe nei mezzi di informazione, Laterza, 2015.

Il testo ricostruisce i 6 episodi conosciuti come stragi nere che iniziano il 12 dicembre 1969 con piazza Fontana e terminano il 4 agosto 1974 con la strage al treno Italicus. Alcuni giorni dopo la bomba di Milano, il settimanale britannico “The Observer” parlerà, a proposito dell’Italia, di strategia della tensione, riferendosi non solo alle bombe, ma al modo in cui sono stati strumentalizzati, in precedenza, attentati e disordini sociali, chiamando in causa la stampa e i politici.La stagione dello stragismo, ignota agli stati dell’Europa occidentale, ha minato le istituzioni democratiche e la convivenza sociale, il tutto aggravato dall’impossibilità, tranne per due stragi, di arrivare alla punizione degli autori materiali nonostante il corso della giustizia si sia protratto, per piazza Fontana e per la strage di Brescia, fino al Secondo millennio.Negli anni Novanta, dopo la fine della guerra fredda, sono state riaperte indagini ed è stata istituita una commissione parlamentare d’inchiesta che ha lavorato per più legislature. Obiettivo: far luce sui mandanti, le complicità istituzionali e internazionali. A distanza di decenni, si è riusciti quantomeno a definire accertabili contorni di verità storica.Partendo da queste acquisizioni il testo ricostruisce gli episodi stragisti, soffermandosi, in particolare, sul loro impatto immediato. Che cosa fu raccontato dai politici e dai giornali? Quanto è stato grande lo scarto di verità tra ciò che è realmente accaduto e ciò che si è detto e scritto nei primi momenti?Si apre così, fra le varie testate, una lotta per convincere la popolazione su quello che sta succedendo. Gettare una bomba per poi montare la stampa è quello che raccomandano gli strateghi della tensione, gli uomini legati agli uffici della guerra psicologica, in contatto con giornalisti e direttori di giornali. Dopo piazza Fontana la stampa e i giornalisti diventano però sempre meno plasmabili, sempre meno al servizio di verità prefabbricate. Sarà proprio la progressiva autonomia dell’informazione una delle leve che contribuirà a sconfiggere i disegni di strategia della tensione.

 

jeudi, 19 novembre 2015 00:00

Nemico della società

Vient de paraître:

Nemico della società.La figura del delinquente nella cultura letteraria e scientifica dell'Italia postunitaria

Alessio Berré

http://www.pendragon.it/libro.do?id=2395

 

Ce travail porte sur la construction de la figure du criminel entre littérature, droit et sciences médicales dans l’Italie post-unitaire. Par l'analyse croisée d’un certain nombre de “romans judiciaires” et des études de Cesare Lombroso (et ses élèves), Alessio Berré montre combien la culture littéraire et la culture scientifique ont partagé une vraie obsession à l'encontre de la criminalité. Vu dans cette perspective, le criminel constitue l’une des principales figures de l’altérité qui ont caractérisé la construction de l’identité nationale italienne.

 

samedi, 07 novembre 2015 00:00

Croisement d'écritures France-Italie

Vient de paraître

Croisement d'écritures France-Italie. Hommage à Jean-Paul Manganaro,

sous la direction de Camille Dumoulié, Anne Robin et Luca Salza,  éditions Mimésis, collection "Littérature et Critique".

Ci-joint le communiqué de presse et la table des matières.

 

Alfonso CAMPISI et Flaviano PISANELLI, Mémoires et contes de la Méditerranée. L'émigration sicilienne en Tunisie entre XIXe et XXe siècles / Memorie e racconti del Mediterraneo. L'emigrazione siciliana in Tunisia tra il XIX e il XX secolo, Tunis, mc-éditions, 2015.

L'ouvrage sera présenté, en présence des auteurs,

vendredi 22 janvier 2016 à la LIBRERIA - Librairie italienne et française

89, rue du Faubourg Poissonnière

75009 PARIS

 Infos et contacts: Flaviano Pisanelli (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Voir couverture du livre en pièce jointe ci-dessous.

Page 10 sur 25