L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger

Parutions

 Parution de l'ouvrage 1918-2018. Cento anni della Grande Guerra in Italia, Maria Pia De Paulis, Francesca Belviso (a cura di), Torino, Accademia University Press, 2020, 334 p.

https://www.libreriauniversitaria.it/1918-2018-cento-anni-grande/libro/9791280136206

Alberto Brambilla

Spade, serti e diademi

Carducci fra poesia e impegno civile

Prefazione di Aurélie Gendrat–Claudel

Aracne editrice, dicembre 2020, 396 p.

http://www.aracneeditrice.it/aracneweb/index.php/pubblicazione.html?item=9788825535181 

Antonio Maria PorcelliRistretta descrizione degli avvenimenti occorsi ai Cisalpini nello trasporto, e permanenza loro a Cattaro

I deportati cisalpini e la scrittura dell’io di François Bouchard

a cura di François Bouchard

Morlacchi Editore, Perugia, 2020, 184 p., 10€.

https://www.morlacchilibri.com/universitypress/index.php?content=scheda&id=1075 

 

 

 

 

Morlacchi Editore, Perugia Isbn: 9788893922470Pagine: 184Anno di pubblicazione: 2020Collana: Re-lab – M&O. «Quaderni della memoria e dell’oblio». Materiali per la narrazione dell’Italia disunita  

Con l’occupazione austro-russa dell’Italia centrale e settentrionale tra aprile 1799 e giugno 1800, vengono deportati senza processo in Dalmazia e in Ungheria parte dei prigionieri politici raccolti nelle carceri milanesi. Tra questi, trentotto approdano il 2 luglio 1800 a Cattaro, l’odierna Kotor in Montenegro, dove sono rinchiusi nella casamatta chiamata Posto Soranzo. Questa esperienza carceraria durata un anno la racconta l’ingegnere Antonio Maria Porcelli, ex rappresentante al consiglio dei Giuniori e unico a farne la cronaca. Il suo testo porta una testimonianza preziosa su un episodio poco noto della storia italiana.

    

Vient de paraître le volume:   

"Scolpitele nel vostro cuore". Primo Levi a cento anni dalla sua nascita 

Rome, Edizioni Ensemble (Coll. "Galathea"), 2020, p. 278.

(volume co-dirigé par Maria Antonietta Garullo, Paolo Rigo et Laura Toppan) 

Il s'agit des "Actes de la Journée d'étude internationale consacrée à Primo Levi" qui a eu lieu à Latina le 3 juin 2019 (année du centenaire de la naissance de Primo Levi)

Le volume a été financé par le Pôle scientifique TELL et l'équipe L.I.S de l'Université de Lorraine (Nancy)

Brigitte Urbani, L’odissea di Ulisse nella cultura italiana. Un insolito pellegrinaggio in sette tappe, Firenze, Franco Cesati Editore, 2020, 314 p., 32€.

http://www.francocesatieditore.com/catalogo/lodissea-ulisse-nella-cultura-italiana/ 

Présentation: De tous les héros de l’Antiquité Ulysse est sans doute, en Italie, le plus aimé aujourd’hui. Et pourtant, il est loin d’avoir toujours été un héros populaire. Son parcours italien est chaotique, entremêlé de périodes sombres. Ce n’est qu’au XXe siècle qu’il renaît à la lumière. Ce livre est un parcours sur les traces d’Ulysse à travers les différents siècles de la culture italienne, un pèlerinage qui conduit le lecteur du monde antique aux seuil des années 2000, où les traditionnelles « Sette Chiese » revêtent la forme de sept étapes (d’où le sous-titre). Il met en relief les œuvres qui par le passé le célébrèrent, mais il révèle aussi, par l’intermédiaire de textes aujourd’hui tombés dans l’oubli, la quasi-pénitence dans laquelle il fut maintenu, et surtout la sombre figure que le théâtre proposa de lui. Parallèlement il examine les motifs de l’occultation ou du dénigrement dont il fut victime pendant des siècles, mais aussi les raisons de sa réhabilitation à la fin du XIXe siècle. Mettant en relief le rôle de premier ordre joué par l’Italie dans l’histoire européenne d’Ulysse, ce parcours conduit le lecteur dans les divers secteurs de la culture italienne, en compagnie d’auteurs du passé, tant majeurs (Dante, Pétrarque, Boccace, Monteverdi, Foscolo…) que mineurs (innombrables), jusqu’à ceux du XXe siècle et au-delà.

Ci-joint la couverture, et un bricolage artisanal du sommaire.

 Vient de paraître :

Cristina Vignali-De Poli, De Angelici dolori à L'Iguana: le parcours littéraire et idéologique d'Anna Maria Ortese, Chambéry, Presses universitaires Savoie Mont Blanc, 2020, 427 pages. 

http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/912-le-parcours-litteraire-et-ideologique-d-anna-maria-ortese.php

Présentation : La présente étude porte sur le parcours idéologique et littéraire de l'écrivaine italienne Anna Maria Ortese (1914-1998) dans les trois grands moments qui caractérisent la période 1937-1965 et selon une méthodologie qui associe approche diachronique et thématique, de façon à mettre en évidence, pour chacune des trois phases considérées, la manière dont l’écrivaine dévoile ses rapports au monde et notamment son rapport au pouvoir politique, à la religion et à la société, aussi bien dans ses recueils que dans ses textes et récits parus en périodiques ou revues mais non encore publiés en volume.

L’analyse de recueils et de textes peu ou pas étudiés par la critique permet, dans une première partie de l’ouvrage, de mettre en lumière toute la portée idéologique et polémique du premier recueil ortésien. Dans une deuxième partie, l’analyse entend éclairer une nouvelle période de la production ortésienne : les années du conflit mondial qui voient Ortese développer des récits fondés sur l’attirance pour le non humain, conséquence d’une aspiration spirituelle mais aussi d’une volonté de s’opposer à une vision du monde anthropocentrique. L’étude, enfin, fait ressortir, dans un troisième temps, la manière dont Ortese traduit dans son écriture son engagement communiste après la guerre, la désillusion politique de la fin des années cinquante et enfin le dépassement de cette désillusion par l’affirmation d’un nouvel espoir d’ordre spirituel et moral, par l’expression d’une vision du monde qui restera fondamentalement inchangée jusqu’à la mort de l’écrivaine, en 1998.

Nous vous invitons à la lecture d'une interview, menée par Florence Courriol et Filippo Fonio, du dramaturge italien Mario Perrotta.

Elle vient de paraître sur le site de La Clé des langues (ENS Lyon / DGESCO) grâce au travail de sa responsable éditoriale Alison Carton-Kozak et est disponible à ce lien : http://cle.ens-lyon.fr/italien/arts/theatre/fare-teatro-oggi-conversazione-con-mario-perrotta

 

Nous remercions Alison Carton-Kozak,  Responsable éditoriale de la Clé des langues (ENS Lyon/DGESCO), pour la publication des 2 Ateliers Concours de la SIES de septembre 2020:

Alessandro MARTINI, "Atelier de la SIES sur Gesualdo Bufalino", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2020.

URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/litterature/periode-contemporaine/atelier-de-la-sies-sur-gesualdo-bufalino 

 

Raffaele RUGGIERO, "Atelier de la SIES sur les comédies italiennes de la Renaissance", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2020.

URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/arts/theatre/atelier-de-la-sies-sur-les-comedies-italiennes-de-la-renaissance 

 

jeudi, 12 novembre 2020 20:48

Luigi Cherubini, Il teatro musicale

Vient de paraître :

 

Luigi Cherubini. Il teatro musicale,

a cura di Maria Teresa Arfini, Francesca Menchelli-Buttini, Emilia Pantini,

Würzburg, Verlag Königshausen & Neumann GmbH, 2020

(Cherubini Studies 3), 306 pp.

https://www.verlag-koenigshausen-neumann.de/product_info.php/language/en/info/p9539_Luigi-Cherubini--Il-teatro-musicale-a-cura-di--Maria-Geresa-Arfini--Francesca-Menchelli-Buttini--Emilia-Pantini-Cherubini-Studies-3--Hrsg--von-Helen-Geyer-und-Michael-Pauser.html

 

Vient de paraître:

Héloïse Moschetto, Et dans l'air immobile tonnent les météores. Poétique des signes dans l'oeuvre de Salvatore Quasimodo, Paris, L'Harmattan, 2020, 428 pages, 39€

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=66028

Présentation: On observe dans l'oeuvre de Salvatore Quasimodo une inlassable quête de "signes", dont la présence est constante mais la perception changeante. L'objectif de cet ouvrage est double : d'une part, mettre en évidence les causes de cette quête et d'autre part, analyser la façon dont les différents changements de perception des signes correspondent aux différentes étapes d'un parcours initiatique mené par Quasimodo tout au long de sa vie. En même temps qu'il permet de redécouvrir certains aspects de Quasimodo, cet ouvrage aide à mettre en perspective l'image figée et souvent faussée qu'a laissée à la postérité ce poète tourmenté.

Vient de paraître, ce numéro spécial de Loxias-Colloques consacré à Arrigo Boito poète, nouvelliste, compositeur et librettiste, avec des contributions en italien et en français

Arrigo Boito cent ans après | Arrigo Boito cent’anni dopo, sous la dir. d'Edwige Comoy Fusaro, Loxias-Colloques n. 17, 2020, revel.unice.fr/symposia/actel/index.html 

Venezia Novecento. Le voci di Paola Masino e Milena Milani

a cura di Arianna Ceschin, Ilaria Crotti, Alessandra Trevisan

In questi Atti di Convegno, Paola Masino, Milena Milani e Venezia si propongono come tre poli di un dialogo a più voci. Alcuni dei volti e delle trame della vita in città, negli anni Trenta e Quaranta e nei decenni successivi, sono infatti riuniti attorno a due autrici che hanno saputo fare della scrittura un mestiere fecondo. Il loro contributo, evidenziato nel volume da nove relatrici, ridisegna il volto della laguna con particolare attenzione ai luoghi e ai tempi, cogliendo, di decennio in decennio, peculiarità e variazioni. Un profilo, quello di Venezia Novecento, poco o per nulla narrato dalle donne, che trova in questi saggi un timbro di autenticità.

open access: https://edizionicafoscari.unive.it/en/edizioni4/libri/978-88-6969-423-3/chaptersList

 

Curzio Malaparte e la ricerca dell'identita europea (a cura di B. Baglivo, B. Manetti, E. Mattiato e B. Meazzi), Presses universitaires Savoie Mont Blanc, 2020.

Présentation:  Dans la première moitié du XXe siècle, Curzio Malaparte a traversé l'ensemble du continent européen. Ses voyages lui ont permis d'entrer en contact direct avec des réalités diverses et pourtant unifiées autour d’un patrimoine culturel commun. En questionnant les relations et les dynamiques qui unissent et séparent les pays européens, leurs influences mutuelles et leurs différences, Malaparte – en tant que politologue, journaliste et écrivain – s’est interrogé sur les éléments qui caractérisent l'identité culturelle de l'Europe et sur les raisons de son déclin. Les contributions du présent ouvrage constituent les Actes du tout premier colloque international consacré à Malaparte ayant eu lieu en Italie (Turin, 2019) en collaboration avec plusieurs institutions italiennes et françaises, et explorent la production de Malaparte en suivant le fil rouge de sa réflexion sur l'Europe, en restituant et en analysant le cadre complexe de l'imaginaire littéraire que représente ce paysage. Afin d'élargir l'enquête consacrée à l'écriture propre à cet observateur attentif de l'être humain, de la nature et des idéologies, le concept d'Europe est problématisé dans les chapitres composant ce recueil d’Actes et se déploie suivant une perspective à la fois historico-politique et anthropologico-culturelle.

Sommaire et commande: http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/898-curzio-malaparte-e-la-ricerca-dell-identita-europea.php

 

jeudi, 05 novembre 2020 16:27

Marise Ferro, La guerra è stupida

Vient de paraître

Marise Ferro, La guerra è stupida

Introduzione e cura di Francesca Irene Sensini,

Edizioni Gammarò, 2020

https://www.oltre.it/gammaro/biblioteca/store/comersus_viewItem.asp?idProduct=3537 

mardi, 27 octobre 2020 17:45

maggio 43/Mai 43 de Davide Enia

Une nouvelle pièce de théâtre italien contemporain aux PUM-Presses Universitaires du Midi :

Davide Enia, maggio '43/Mai 43, avec la traduction d'Eugenia Fano.

Les récits de guerre abondent dans le corpus littéraire, pourtant tout est nouveau dans Mai 43. Deux singularités cimentent cette histoire : le langage hybride de l’enfant qui raconte et l’observation innocente qui le protège de la cruauté. Orphelin de 12 ans, Gioacchino vit avec ses oncles et ses tantes à Palerme, mais la famille doit fuir la ville pour échapper à la guerre. Entre des parties de cartes truquées, des perquisitions fascistes, des bombardements aériens, et des repas qui ne se composent que de citrons, Gioacchino, qui n’est plus un enfant mais qui n’est pas encore un homme, devra manœuvrer et réagir pour pouvoir survivre. À son insu, il devient le héros d’une épopée.Mai 43 est représentatif du teatro di narrazione, genre très répandu en Italie, caractérisé par la performance scénique d’un auteur/narrateur, des sujets engagés et une esthétique des plus épurée. Davide Enia va puiser ses sources dramatiques dans la tradition de sa terre natale, dans le cunto sicilien, une forme de récit dramatisé à l’origine très ancienne et au rythme syncopé. Un récit qu’on lit d’une seule traite, entre rires et larmes, nostalgie et tendresse.

Acteur, metteur en scène et dramaturge sicilien, Davide Enia commence à écrire en 1998 et débute comme dramaturge en 2002. Il compte parmi les auteurs les plus importants du théâtre de narration. Ses œuvres théâtrales se fondent sur une récupération originale de la tradition orale du cunto, récit raconté par un seul narrateur, cadencé par la poésie et par le chant. Le rythme de ses pièces est modulé par l’incursion de la musique et du dialecte palermitains. Avec Italie-Brésil 3 à 2, il a obtenu les prix les plus prestigieux dans le domaine théâtral. Il a écrit deux romans, tous deux publiés en France chez Albin Michel : Sur cette terre comme au ciel, qui a reçu le prix du premier roman étranger en 2016, et La Loi de la mer.

https://pum.univ-tlse2.fr/~maggio-43-Mai-43~.html

 

Page 1 sur 30