L'alégorie du bon gouvernement est fresque faisant partie d'une série peinte par d'Ambrogio Lorenzetti et placées sur les murs de la Sala dei Nove (la salle des Neuf) ou Sala della Pace (salle de la Paix) du Palazzo Pubblico de Sienne

Smaller Default Larger

Parutions

 

Théâtre et musique, transferts culturels et identités nationales,

sous la direction de Matthieu Cailliez et Jean-Yves Vialleton,

« European Drama and Performance Studies », II/15 (2020), 331 pp.

https://classiques-garnier.com/european-drama-and-performance-studies-2020-2-n-15-theatre-et-musique-transferts-culturels-et-identites-nationales.html

 

   
jeudi, 01 octobre 2020 09:44

Nuto Revelli, Les deux guerres

 Vient de paraître:

Nuto Revelli, Les deux guerres, Preface de Maurice Aymard, traduit de l'italien par Vincent d'Orlando, Cahiers de l'Hôtel de Galliffet, 2020.

 

On connaît la formule de Perec à propos de « l’Histoire avec sa grande Hache ». L’écrivain français est aussi l’auteur d’un récit intitulé Je me souviens où il redonne vie aux objets de son enfance. Dans Les deux guerres, Nuto Revelli s’inscrit sous cette double égide en relatant le second conflit mondial à partir de ses souvenirs d’officier de l’armée italienne. C’est un témoin qui raconte pour dessiner une sorte de cartographie géographique et mentale d’une jeunesse sacrifiée. La force du livre de Revelli tient à son statut de vérité que nul pathos ou jugement moral ne dévie jamais de la volonté principale de l’auteur, exprimée en clôture de l’ouvrage : « Pourquoi ai-je voulu revivre mes années fascistes, mes années de guerre et de résistance ? Parce que je crois en la jeunesse et parce que je veux que les jeunes sachent ». À la fois journal de bord, enquête, essai d’historien, autobiographie intime et générationnelle, le livre de Nuto Revelli est le pendant documenté et précis d’une tradition du récit de guerre bien ancrée en Italie avec des romanciers tels que Mario Rigoni Stern (Le Sergent dans la neige), Beppe Fenoglio (La Guerre sur les collines) ou Mario Tobino (Le Désert de Libye). Comme eux, Revelli  dévoile l’absurdité et la folie d’un système militaire, compromis avec le fascisme, qui a broyé les plus fragiles et permis à certains autres d’entrer par réaction dans la Résistance, l’autre guerre du titre, choisie, elle, et fondée sur un engagement éthique profond et cohérent. Lire aujourd’hui son témoignage, c’est comprendre que les guerres ne se valent pas et que la mémoire des tragédies historiques, si elle ne se rigidifie pas en devoir imposé, demeure le garant du combat contre le retour de la bête immonde.  

Nuto Revelli (1919-2004) est un écrivain italien qui a puisé la matière de ses récits, essentiellement autobiographiques, dans son expérience de soldat et de Résistant. Elève officier à l’Académie de Modène, combattant lors de la seconde guerre mondiale dans la prestigieuse troupe des chasseurs alpins, entré dans la Résistance en 43, il quitte l’armée à la fin du conflit mais n’abandonnera jamais cette période de sa vie en devenant le gardien d’une mémoire nourrie par la collectes de témoignages et l’écriture de ses propres souvenirs de soldat : Mai tardi. Diario di un alpino in Russia (1946), La guerra dei poveri (1962) ou La strada del Davai (1966), non traduits en français. L’autre grand thème de son œuvre touche la vie des paysans de sa région natale de Cuneo dans le Piémont : Le Monde des vaincus (1980 pour la traduction française) ou L’anello forte (1985, non traduit). Infatigable passeur de ces années dramatiques et attaché à l’idée de transmission, Revelli a tenu des cours et de nombreuses conférences sur la seconde guerre mondiale et la Résistance. Son action est aujourd’hui rappelée et poursuivie par la Fondation qui porte son nom et a son siège dans sa ville natale.

 

 

 

Les femmes illustres de l'Antiquité grecque au miroir des modernes (XIVe-XVIe siècles)   Avec un Hommage à Christophe Plantin Études réunies par Diane Cuny, Sabrina Ferrara, Bernard Pouderon   Beauchesne éditeur, 2020, 480 p., 49.00 €     Le présent volume constitue les Actes du LXIe colloque international d’Études Humanistes, organisé à Tours du 2 au 5 juillet 2018 au Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR). Il s’ouvre sur un Hommage à Christophe Plantin, célèbre imprimeur de la Renaissance né dans la région de Tours dont notre groupe de recherche et cette collection portent le nom. Dans la lignée des travaux sur le transfert des savoirs qui s’est accompli de l’Antiquité à la Renaissance, le livre s’interroge sur la façon dont les femmes illustres de l’Antiquité grecque ont été perçues et réinterprétées du XIVe siècle à la fin du XVIe siècle. Divisé en quatre chapitres, l’ouvrage s’organise autour de quatre questions : quel a été le rôle de Boccace dans l’intérêt porté aux femmes grecques antiques ? Dans quelle mesure les figures mythologiques et les constructions allégoriques ont-elles été un instrument de moralisation et de christianisation de l’héritage païen ? Comment les grandes figures poétiques comme Sappho et les personnages issus des tragédies et romans grecs ont-ils été accueillis et transformés à la Renaissance ? En quoi ces femmes grecques antiques entrent-elles en résonance avec les réflexions menées à la même époque sur le rôle et la place de la femme dans la société ? Dans une perspective résolument transversale, cet ouvrage associe analyses philologiques et littéraires, études iconographiques, recherches historiques et philosophiques.     Les auteurs : Georgios Arabatzis, Renzo Bragantini, Davide Canfora, Sergio Cappello, Diane Cuny, Anne Debrosse, Pierre Delsaerdt, Sabrina Ferrara, Paul Hoftijzer, Virginie Leroux, Maria Maślanka-Soro, Franziska Meier, Bruno Méniel, Bernard Pouderon, Giulia Puma, Maria Teresa Ricci, Massimo Scandola, Antonio Sotgiu, Richard Trachsler, Massimiliano Traversino Di Cristo, Jean-Jacques Vincensini, Paolo Viti, Claudia Zudini     https://www.editions-beauchesne.com/product_info.php?cPath=60_123&products_id=2356&fbclid=IwAR05kKCVUKnwayi8u7402hB4Mkb2vMhV1Ha9uWQikAlwvYVji-IhffiJisU 

Poco a poco. L’apport de l’édition italienne dans la culture francophone Actes du LXe Colloque international d'études humanistes (CESR, 27-30 juin 2017) C. Lastraioli, M. Scandola (eds.)

Turnhout, Brepols, 2020

386 p., 34 b/w ill., 156 x 234 mm, 2020 ISBN: 978-2-503-59028-8

La notion d’italianisme est, depuis plus d’un siècle, une étiquette prête à l’emploi sous laquelle la critique a voulu rassembler les phénomènes les plus divers, relevant aussi bien des arts que des lettres, des modèles politiques et des pratiques sociales, ou encore des savoirs philosophiques, scientifiques et techniques. Ce volume porte un regard différent sur cette question, car il a comme point de départ l’étude de l’influence de la culture imprimée en langue italienne dans les aires francophones à la Renaissance, mais aussi la persistance de cette culture tout au long de l’Ancien Régime dans les grandes collections publiques et privées. Fruit des recherches conjointes des chercheurs participants, parfois de façon continue, parfois épisodiquement, au projet de recherche ANR-13-BSH3-0010-01 L’édition italienne dans l'espace francophone à la première modernité (EDITEF), ce volume ouvre des nouvelles perspectives méthodologiques et scientifiques sur des aspects méconnus de l’appropriation de la culture italienne dans le monde francophone, tout en suivant la parabole de la diffusion des textes dès leur impression jusqu’à leur conservation, en passant par leur commercialisation, traduction et appropriation dans les contextes sociaux les plus variés.

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503590288-1

https://editef.hypotheses.org/4098

 

vendredi, 25 septembre 2020 11:11

Nuto Revelli, La guerre des pauvres

Vient de paraître:

Nuto Revelli, La guerre des pauvres

Traduction et annotation d’Angela Guidi et Lucie Marignac, Préface d’Éric Vial, Postface d’Emmanuel Laugier

Éditions Rue d'Ulm, 2020

samedi, 12 septembre 2020 19:00

La Pangolinéide

À paraître: Jean-François Lattarico, La Pangolinéide ou les Métamorphoses de Covid

Paris, Van Dieren Éditeur

Date de parution : 6 octobre 2020

https://vandieren.com/catalogue/la-pangolineide/ 

Vient de paraître : Camillo Boito, Senso et autre nouvelles vénitiennes, choix des nouvelles, édition critique bilingue et traduction par Marguerite Bordry, Paris, Sorbonne Université Presses, coll. "Carnets italiens - Série Textes bilingues", 2020, 382 p.

 

lundi, 07 septembre 2020 10:24

Il Taccuino segreto di Cesare Pavese

Vient de paraître:

Il Taccuino segreto di Cesare Pavese, a cura e con un saggio di Francesca Belviso, Introduzione di Angelo d'Orsi, con una testimonianza di Lorenzo Mondo, Torino, Aragno, 2020, 236 pp.

http://www.ninoaragnoeditore.it/opera/il-taccuino-segreto

lundi, 31 août 2020 11:03

Pascoli maledetto

Vient de paraître

Francesca Sensini, Pascoli maledetto, Il Melangolo, 2020, 156pp., SSN 1970-2116.

https://cmmc-nice.fr/pascoli-maledetto/

Vient de paraître :

 

Giuseppe Verdi, Temistocle Solera,

Giovanna d’Arco,

« L’Avant-Scène Opéra », n° 316 (mai-juin 2020)

https://www.asopera.fr/fr/operas-publies/3835-giovanna-d-arco.html

lundi, 13 juillet 2020 11:12

I Meccanismi dell'intreccio

Pour les lecteurs italophones intéressés par la mise en intrigue, ses mécanismes textuels ou la narratologie fonctionaliste, nous signalons la parution aux éditions Effigi du premier titre de la nouvelle collection « Semeia », dirigée par Alessandro Leiduan (Université de Toulon).

Baroni, Raphaël (2020), I Meccanismi dell’intreccio. Introduzione alla narratologia funzionale, traduit par Andrea Amoroso et Alessandro Leiduan, Roma, Effigi, coll. «Semeia».

URL de l’éditeur: http://www.cpadver-effigi.com/blog/i-meccanismi-dell-intreccio-raphael-baroni/

Vient de paraître

 

TRADUIRE ET COLLECTIONNER LES LIVRES EN ITALIEN À LA RENAISSANCE

Sous la direction de Élise Boillet, Bruna Conconi, Chiara Lastraioli et Massimo Scandola

Paris, Honoré Champion (Savoir de Mantice, 29), 2020

 

https://www.honorechampion.com/fr/champion/11239-book-08535295-9782745352958.html 

Luce d'Eramo. Un'opera plurale crocevia dei saperi, a cura di Maria Pia De Paulis, Corinne Lucas Fiorato e Ada Tosatti, Roma, Sapienza Università Editrice, 2019, 416 p.

http://www.editricesapienza.it/en/node/7894

Dire i traumi dell'Itala del Novecento. Dall'esperienza alla creazione letteraria e artistica, a cura di Maria Pia De Paulis, Viviana Agostini-Ouafi, Sarah Amrani e Brigitte Le Gouez, Firenze, Franco Cesati Editore, 2020, 384 p.

http://www.francocesatieditore.com/catalogo/dire-traumi-dellitalia-del-novecento/

Vient de paraître 

Una donna moderna del secolo trascorso. Marise Ferro giornalista

a cura di Federica Lorenzi e Francesca Irene Sensini

Aracne / Donne del Novecento, 2020

Romanziera, giornalista e traduttrice, Marise Ferro (Ventimiglia, 1905–Sestri Levante, 1991) è stata una raffinata e significativa rappresentante del panorama culturale italiano del Novecento. Il volume propone una selezione di articoli giornalistici pubblicati nel corso della sua carriera. Dopo un saggio introduttivo dedicato all’opera dell’autrice nel suo insieme, gli articoli sono presentati in sei sezioni corrispondenti ai temi trattati (letteratura, storia, moda, costume e società, condizione e ruolo delle donne, viaggi, turismo e paesaggio, in particolare quello della Liguria natale).

 

 

Page 1 sur 29